Moulins

Moulins

L’œuf qui prend sa source dans les étangs, les fontaines et les sources près du Château de Chamerolles (commune de Chilleurs aux Bois) s’appelait autrefois Essonne ainsi qu’en attestent plusieurs actes notariés anciens. Sur les vielles cartes le nom de l’Essonne était abrégé, dans son cours supérieur, en ess. avec la forme ancienne du s qui ressemblait à un f : eff. Il n’en fallait guère plus pour qu’au fil du temps la prononciation de eff devienne œuf. Cette appellation est d’ailleurs charmante et il est bien d’en conserver l’usage. L’Essonne naît donc du confluent de l’Oeuf et de la Rimarde à La Neuville sur Essonne.
Les moulins à eau (il n’y a pas de trace de moulin à vent sur la commune) s’étageaient tout au long des cours de l’œuf et de l’Essonne. Le dénivelé nécessaire pour actionner la roue à aubes étant de 0.80 à 1 mètre entre deux moulins, on construisit un moulin à  chaque kilomètre environ. Les archives les plus anciennes en font mention dès le XV° siècle. Mais pour la plupart, il n’existe de trace écrite qu’à partir du XVII° siècle.

. Moulin de la Rochette
Seule preuve de son ancienne activité: la rivière qui passe sous le bâtiment.

Moulin de Farault
Moulin de Farault

. Moulin de Farault
Il dépendait du château de Rocheplatte
F. Merlet dans « Les Grèves et Rocheplatte » donne quelques dates:
. 1496 Pierre Hennequin le donne en dot à sa fille qui épouse François d’Amours.
. 1682 Acheté avec le château par Mr de Marolles.
. 1720 Dépend de la seigneurie d’Augerville.
. 1815 Il revient au comte Albert Florizel de Rocheplatte.
La rivière passe encore sous les bâtiments mais il ne reste rien du mécanisme.

. Moulin de la Charmille (La Neuville)
Il cessa de fonctionner en 1970

. Moulin d’Auneau
. 1582 Il appartient au fief de la Ronce
. Roue changée en 1884-1900 toujours en place
. 1964 Arrêt

. Moulin de Brenneville
. 1720 Il est nommé Brègneville
. 1796 Il est nommé Brigneville.
. 1967 Arrêt. Il ne reste rien de la roue et du mécanisme.

(Source: Société Archéologique de Puiseaux (1990-N° 13). L’Essonne et ses moulins)