Oratoire Notre-Dame des Champs

Oratoire Notre-Dame des Champs

OratoirePas très loin du château d’eau, face au Calvaire, sur la route de Manchecourt fut édifié  en 1955 l’oratoire à Notre-des-Champs.

Cet oratoire fut voulu et financé par la princesse Solange Murat.
En ces années là, le moindre village, pourvu qu’il ait une église avait son curé. Aulnay avait un chanoine. Le chanoine Pénillon.

La Princesse Solange Murat dessina t’elle seule le plan du monument ? Le fit-elle en concertation avec le chanoine Pénillon ?
Toujours est-il que Florent Legivre, maçon à Aulnay en reçu la commande.
La croix dont le montant et les bras sont cylindriques fut taillée dans de la pierre de Château-Landon par le grand-père Prévautat de Puiseaux. C’est probablement ce même marbrier qui grava l’invocation à la Sainte Vierge.

 

(à régler)

oratoire_02C’est à l’Ascension de 1955 qu’eut lieu la bénédiction de l’oratoire. Il y avait bien sûr la Princesse Solange Murat et le chanoine Pénillon. Mais aussi  les enfants de chœur en aube et surplis, les enfants du catéchisme et les paroissiens.
Cette procession, partant de l’église, attaqua la route de Manchecourt en chantant des hymnes à la gloire de Notre Dame. Et chanter dans ce raidillon dut en essouffler plus d’un.
Puis ce fut la bénédiction de l’oratoire, une dernière prière à Notre dame et le retour à l’église.

D’après la chronique, dans la nuit qui suivit, les pommes de terre du père Mousset et quelques vignes  des alentours gelèrent sur pied.
Et les mécréants de commenter la chose d’abondance.

Au-delà de l’anecdote, cet oratoire est un témoin du passé de notre village de son histoire inscrite dans un livre de pierre, de sa culture sociale et philosophique.
Il a eu 50 ans en 2005 sans grande cérémonie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.